Notre collège

Le collège Extraordinaire a ouvert ses portes à Nantes, en septembre 2019. Il s’agit d’un établissement d’enseignement alternatif, hors contrat, porté par une association loi 1901, à but non lucratif.

 

 

Dans notre collège, nous proposons aux jeunes avec un trouble du spectre autistique sans déficience intellectuelle associée :

  • ­Un milieu qui respecte leurs particularités sensorielles et les mette à l’abri de sources sensorielles mal tolérées ainsi qu’un aménagement de l’environnement pour leur permettre de travailler dans de bonnes conditions ;
    ­
  • Des encadrants formés qui comprennent les spécificités cognitives et émotionnelles des jeunes, ayant une bonne connaissance des particularités liées à l’autisme ;
    ­
  • Des accompagnants sachant adapter leur mode de communication ;
    ­
  • Une réponse adaptée au besoin de prévisibilité en structurant le temps, en anticipant le déroulement des séquences, en laissant un accès aux informations concernant ce qui est programmé ;
    ­
  • Une structure claire des lieux, des tâches, du début, de la fin, des transitions, une mise à disposition de sources d’informations claires elles aussi ;
    ­
  • Un programme adapté (scolaire, pratique et social) basé sur le socle commun des connaissances et compétences défini par le Ministère de l’Éducation Nationale et l’utilisation d’outils ajustés accessibles et utilisables en dehors du collège ;
    ­
  • Des enseignements théoriques et pratiques qui prennent en compte les tâches de la vie quotidienne, l’autonomie et l’ouverture vers la vie professionnelle ;
    ­
  • Un aménagement et une préparation du temps en amont ;
    ­
  • Le respect des repères et des rituels de chacun ;
    ­
  • Des ateliers valorisant les centres d’intérêts des enfants et leurs connaissances ;
    ­
  • Des soins thérapeutiques sur place lorsque ceux-ci sont nécessaires ;
    ­
  • Une équipe éducative et thérapeutique coordonnée ;
    ­
  • La réalisation de bilans et le suivi thérapeutique effectués par une équipe pluridisciplinaire qualifiée, en lien avec les pédo­psychiatres des jeunes ;
    ­
  • Des réévaluations et bilans réguliers pour une adaptation du programme relative aux progrès de l’enfant ;
    ­
  • Des conseils aux familles ;
    ­
  • Un dialogue permanent et une coopération avec les autorités sanitaires et sociales (Maison des Personnes Handicapées, l’Agence Régionale de Santé, la Haute Autorité de Santé, le Centre de Ressource Autisme, etc.).