Nos objectifs

Nous proposons un accueil pédagogique et un accompagnement thérapeutique aux jeunes porteurs d’autisme de haut­ niveau (sans déficience intellectuelle). Il ne s’agit pas d’un accueil médicalisé. Nous accompagnons ces enfants dans les apprentissages scolaires et l’acquisition du socle commun des connaissances et compétences défini par l’Éducation Nationale, tout en leur permettant de bénéficier des bienfaits d’une socialisation aménagée spécialement pour eux et des suivis thérapeutiques assurés sur­ place. Pour cela, notre établissement propose un enseignement spécialisé, un accompagnement individualisé, un effectif réduit (7 enfants par classe), un programme sur­ mesure. Si l’enfant peut supporter et vivre des interactions sociales, il est préférable de l’accueillir dans un milieu qui soit le plus ordinaire possible. Nous souhaitons accueillir des enfants pour lesquels la scolarité est possible, même si elle reste parfois difficile et doit être accompagnée.

On ne scolarise pas un jeune avec T.E.D (troubles envahissants u développement) en milieu ordinaire pour le plaisir de le voir en milieu ordinaire. L’objectif à atteindre est de voir se développer son autonomie tant intellectuelle que sociale. Comme nous pouvons le savoir, le handicap de ces jeunes se trouve uniquement dans leur interaction sociale, leur communication orale (verbale ou non verbale) et dans leur rigidité par rapport à leurs intérêts. Nous avons donc le devoir de les instruire en leur apprenant à lire, à écrire et à compter.[…] De nombreux jeunes atteints de T.E.D ont pu prouver qu’ils étaient capables d’apprentissages ou encore parfois pour les plus performants de réussir des examens […].

Christine Philip, in “Scolariser les élèves avec autisme et autres troubles envahissants du développement”, in La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, hors ­série n°4, 2ème réimpression, 2008, Suresnes, INS HEA, p. 27.

Ces enfants ont des compétences qui leur permettent d’être scolarisés mais le contexte peut parfois être violent pour eux et source de souffrances. L’important est de bien comprendre leur fonctionnement afin d’adapter la méthode éducative, ce qui nécessite que les enseignants soient suffisamment formés. À l’heure actuelle, cela n’est pas le cas. Le fait de créer une structure dédiée innove en matière de méthode spécifique et adaptée. Il n’y a pas, sur le territoire ligérien, d’école ou de collège pour les enfants avec autisme de haut niveau (sans déficience intellectuelle). Nous nous sommes forgé une idée des méthodes d’accompagnement adaptées que nous souhaitons mettre en œuvre dans notre collège, et nous proposons de former aux méthodes d’accompagnement comportementales et développementales, le personnel qui y intervient. Nos objectifs sont d’accroître la qualité de vie des jeunes avec autisme, en leur donnant la possibilité d’atteindre une certaine autonomie dans la vie quotidienne et un niveau de participation sociale qui leur convient.